Joséphine cantatrice du peuple des souris

d’après Franz Kafka

du 25 novembre au 14 décembre

du mardi au samedi 20h, dimanche 18h

Studio d’Action théâtrale

Théâtre | création

Elle chante comme une souris et se prend pour une diva

Joséphine appartient au formidable bestiaire propre à l’œuvre de Kafka. Elle se présente comme dompteuse d’une vaste ménagerie. Souris, rats, taupes, chiens, singes pensent, parlent, chantent, souffrent, sourient et s’imposent à nous, tant ils nous ressemblent !
Le récit de Kafka est le point de départ de la construction d’une parodie sur la gloire de l’artiste, la métaphore d’une Diva à bout de souffle !
Cette gloria-parodica révèle la vacuité de l’art lorsqu’il se borne au paraître, lorsqu’il annonce l’extinction progressive de l’être, lorsqu’enfin il devient le symptôme d’une névrose égotique.
Autoportrait d’une petite star capricieuse attirée par tout ce qui brille, d’une star de foire qui aspire au septième ciel à l’intérieur de son chapiteau de cirque, cette représentation d’un art bling-bling et vain nous montre, tel un balancier, la fragilité et l’insécurité d’un être, d’une femme à la recherche d’une innocence improbable et d’une grâce impossible.
Dans la nouvelle de Kafka, le langage de Joséphine et de son peuple est à mi-chemin entre un langage organisé, formé et un langage fait de couinements qui échappent à toute signification. La voix de Joséphine, son chant, son timbre, ses intentions et la production d’onomatopées forment une symphonie de symptômes.
Le chant est accompagné d’un piano et d’une composition électronique qui amplifie, multiplie les phonèmes et les couinements de la cantatrice. Ainsi s’ouvrent divers registres entre le chant et la parole, au-delà de nos traditions musicales. Le chant de Joséphine se construit dans le rapport entre le public et la situation sur scène. A ce moment précis !
Joséphine et son pianiste font penser à ces couples de bouffons parasites, lubriques, menteurs et malfaisants qu’évoque Kafka un peu partout autour de ses héros.

Direction artistique Gabriel Alvarez
Musique Bruno de Franceschi
Jeu Clara Brancorsini
Scénographie Guido Buganza
Lumières Francesco Dell’Elba
Costume Toni Texeira
Maquillage Arnaud Buchs
Administration Laure Chapel
Photos : Alberto Campi
Photo affiche : Cyril Vandenbusch

Voir aussi les propositions pour les écoles secondaire I et II.

Soutiens : Ville de Genève, Loterie romande

Réservation

Joséphine cantatrice du peuple des souris

Vous recevrez une confirmation dès que votre réservation sera validée.

Les réservations se font au plus tard 2 heures avant le début de l’événement (paiement en espèces uniquement).

Les billets sont à retirer au plus tard 20 minutes avant la représentation directement au Galpon.