Particules - En découdre (un rêve grec) | 8 et 9 juin

de Gaëlle Bourges - France 2012

Une pièce sonore et chorégraphique pour 4 joueurs

La pièce prend la forme d’un jeu pour quatre joueurs/performers - deux hommes, deux femmes.
Les règles sont simples : les joueurs vont doser leur taux de masculinité et de féminité, et selon les résultats qu’ils obtiennent, gagner le rôle principal ou bien perdre et devoir se rabattre sur un rôle mineur. Le gagnant est celui qui aura amassé le taux le plus élevé de masculinité, indépendamment de son sexe biologique. Il obtient le rôle-titre masculin de L’après-midi d’un faune de Nijinski. Les perdants dansent les nymphes, avec un lot de consolation pour celui ou celle ayant concentré le plus haut taux de féminité : il ou elle aura le droit de briller dans le rôle de la Grande Nymphe.
Le tout s’organise à partir d’un jeu de pioche dans deux listes de codes (*) : l’une décrivant les codes du genre féminin (La Belle au Bois Dormant, le désir d’enfant, le silence face au viol, l’immoralité ultime de l’avortement, les gâteaux, savoir faire une bonne pipe, avoir des petites mains, etc), l’autre les codes du genre masculin (Bruce Willis, la vitesse, le sexe pour le sexe, savoir boire, gagner de l’argent, le cancer de la prostate, avoir les mains sales, payer une pension à son ex-femme).
(*)Les deux listes sont issues du livre TESTO JUNKIE, SEXE, DROGUE ET BIOPOLITIQUE de Beatriz Preciado.
[Les prénoms ont été volontairement soustraits)
pièce sonore et chorégraphique pour quatre joueurs :
1- BOTTIGLIERI, 2- CHARGOIS, 3- DELANOË, 4- MARIE

Distribution et crédits
Travail sonore Toutlemonde
Administration production diffusion Juttet/Association Os / Production déléguée Association Os
Avec le soutien de la DRAC IDF - Ministère de la Culture et de la Communication, de la Ménagerie de Verre à Paris dans le cadre des Studiolab, et d’Emmetrop à Bourges.

Vendredi 8 juin à 20h

Samedi 9 juin à 22h

Durée 60 min