Verdoliak+

compagnie de l’estuaire

Ce qui m’intéresse dans la conception et la réalisation de
ce type de projet est d’une part le fait qu’ils me permettent
de partager mon métier et mon imaginaire avec des jeunes
en formation. Mon langage chorégraphique, basé sur la
libre association d’idées et sur les relations qui naissent
entre les êtres dans un environnement donné, et qui utilise
des procédés compositionnels simples, est ainsi mis à
l’épreuve de la rencontre avec des non danseurs qui vont
entrer dans le travail avec une fraîcheur de questionnement
qui me fait progresser dans ma recherche.
D’autre part, mon travail artistique est largement nourri des
rencontres et expériences que j’ai eu l’occasion de
développer en milieu éducatif ou, récemment avec les gens
des villes
, en milieu ouvert, dans la rue.
Mon action artistique est ma contribution à la vie sociale et je cherche à
l’inscrire dans des contextes qui dépassent les seuls
espaces traditionnels de représentations.
Au cloisonnement social et culturel, je préfère la porosité.
verdoliak+ se construit sur la richesse de la rencontre et permet une collaboration singulière entre des élèves porteurs de handicap, des élèves sans handicap, des danseuses et danseurs, un marionnettiste, une marionnette, une chorégraphe, un musicien, des intervenants danse en milieu scolaire, des enseignants généralistes et spécialisés et le public.
verdoliak+ inclut chacun, avec ses compétences et ses
limites, et tend à dépasser les préjugés culturels et sociaux
liés au handicap mais aussi, dans un autre registre, à la
pratique artistique !

verdoliak+ est une adaptation chorégraphique de verdoliak.

Verdoliak+ sera créé à Gryon (Alpes vaudoises) le 30 mars 2012, à l’occasion d’une résidence artistique et pédagogique de la compagnie.