> estuaire : créer dans le quartier

LES GENS DES VILLES se déroule sur deux ans, de septembre 2010 à juin 2012. Ce projet chorégraphique pose la question de la place de l’artiste et de la relation qu’il construit avec son environnement visuel, sonore, architectural et social.

Porté par la compagnie de l’estuaire, le projet se déroule en collaboration avec l’équipe pédagogique de l’établissement scolaire Cité-Jonction et Plantaporrêts et met en mouvement dans le quartier les 400 élèves de l’école. En menant des ateliers de danse contemporaine dans l’école, la compagnie considère l’élève comme enfant d’une famille, comme habitant de son immeuble, de son quartier. C’est l’enfant, porteur d’avenir, qui va alors inviter son cercle familial et social à entrer dans une aventure artistique.

La compagnie propose aux habitants du quartier des ateliers de création artistique sur le square Cité-Jonction dans le cadre de la roulotte d’été. Fabrication d’un film d’animation sur le thème de la ville et de la transformation, atelier de dessin et d’impressions sérigraphiques sur le thème de la trace et du parcours, fabrication de labyrinthes éphémères en tissu jouxtent des parcours dansés et des glissades sur des tapis aquatiques. Des projections sur le thème de la ville, de l’art participatif et éphémère, de la danse en milieu urbain, des lectures, performances et rencontres prolongent en soirée ces propositions de pratiques artistiques.

Les présentations des installations chorégraphiques réalisées par les élèves de l’école ponctueront la saison 2011-2012 avec un rendez-vous dans le quartier à chaque équinoxe et solstice.