Labo Parure

Heures d’ouverture de l’atelier au public :
Jeudi 22, vendredi 23 et samedi 24 mars 2012 de 16h à 19h
Jeudi 29, vendredi 30 et samedi 31 mars 2012 de 16hà 19h
Samedi 31 mars 2012 à 20h performance « la Nuit de Margareth Rose »

Un des projets artistiques que le Galpon veut développer dans ces nouveaux locaux est celui des labos de la création.

Une partie de ces labos peuvent être orientés vers des autres métiers ou branches artisanales de la création, comme la scénographie, le son, la lumière, la création des costumes, les accessoires, le maquillage etc, tous des éléments qui ont de l’importance dans l’élaboration d’un spectacle. Et si on pense bien, ces différents corps de métier constituent une économie précaire et fragile mais non moins importante pour la vie créative de la cité.

Toni TEIXEIRA
Créateur-costumier installé à Genève depuis quelques années, Toni Teixeira affectionne particulièrement le détournement de matières insolites très loin des codes usuels du métier. Après un cursus universitaire d’histoire de l’art et une formation spécialisée de costumier de spectacle et de couture floue, Toni Teixeira a assisté entre autre Gigi Lepage, créatrice de costumes pour Olivier Dahan dans son adaptation cinématographique du Petit Poucet avec Catherine Deneuve, ainsi que pour des clips vidéos de U2, Jamiroquaï...Il explore également les univers du cirque, de la danse, et de la mode.
Sa participation aux créations d’expositions d’Art contemporain de Sarkis en collaboration avec le couturier Victor Feres, finit de dessiner un trajet à mi chemin entre mode, spectacle et art contemporain. Toni Teixeira nous invite à un voyage entre modernité et tradition du métier de couturier.

Pour ce Labo Toni montrera une partie de sa démarche axée sur un esprit de récupération et de réutilisation de matières usagées de la vie moderne. Ces créations étonnantes faites de chambres à air de voitures, de tracteur ou encore de plastiques de chantier, participeront dans un processus orienté vers la prochaine création du SAT « Mack is coming back » cabaret rouge d’après Macbeth de Shakespeare.

Dans une volonté d’inscrire dans le temps, notre ère contemporaine, la modernité du texte de Shakespeare dans l’utilisation de matières à la fois produits et déchets de notre société marchande, réinvesties comme matière première des costumes.
La facture des costumes s’inspirera quant à elle entre autre de l’expressionisme allemand, et de l’univers du cabaret dans la forme avec un travail particulier sur la transparence et la lumière (comme par exemple le plastique qui reflèterait les lumières). Le costume en somme comme source de lumière et de jeu.